Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Cap sur l'Euro-Vélo 6!

Paraplégique et défi fou... Désormais depuis 12 ans, pour Patrick, l'un ne va plus sans l'autre...Après Lourdes, après le Mont Saint Michel, Patrick se lance dans son troisième défi. Eté 2013, il reliera Nantes à Budapest en Handbike!

Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros

CARRIER HÔTEL à SOZNY, 7à 8 km après la sortie de KOMAROM, nous prouvera que les hongrois savent accueillir…. Claude a déjà lié connaissance avec la gérante, pris en compte sa chambre et, après le pique nique que nous prendrons dans le parc, nous nous verrons offrir le café….

Seuls pensionnaires de ce bel hôtel, nous serons aux petits soins … Patrick galère un peu, depuis sa piqûre d’insecte non identifié de dimanche, l’œdème a du mal a se résorber, un bon pansement hongrois et glacé apportera une petite amélioration…

L’étape de mardi sera elle aussi modifiée pour tenir compte des informations données par Irène et Joël … à partir de SZOB, éviter la rive gauche qui n'a été refaite que provisoirement depuis les inondations, selon Joël, le handbike ne passera pas… nous resterons donc rive droite jusqu’à VISEGRAD et nous y prendrons le bac pour rejoindre NAGYMAROS où se trouve notre hôtel.

8H 00, c’est le départ… un peu de « retard à l’allumage » lié aux congratulations de notre hôtesse et à la petite séance photos… 75 km à parcourir… mais quels kilomètres….

L’itinéraire est constitué de voie cyclo pour un tiers et de voies partagées pour deux tiers… mais cette étape peut être qualifiée « d’étape Grospiron » ou « d’étape shaker ». Routes comme voies cyclo, à peine au dessus du niveau du Danube à son niveau normal, sont une catastrophe…. le travail restant à faire est titanesque…

Excepté quelques rares tronçons, le bitume des routes s’est affaissé en de multiples endroits, de nombreux nids de poule n’ont pas encore été comblés… et la circulation s’est encore intensifiée par rapport aux jours précédents… BUDAPEST n’est plus qu’à moins de cinquante km… Quelques conducteurs irrespectueux, (malgré la signalisation annonçant la présence de cycles), nous dépassent en nous frôlant, les « queues de poisson » ne sont pas rares car ils doivent souvent se rabattre en urgence… et les poids lourds, souvent bien au-delà de la vitesse autorisée, ne sont pas en reste…

Les voies cyclo, toujours en béton, sont déformées … le béton arraché par endroit, il manque vraiment une suspension sur nos machines… Patrick est obligé de rouler des km durant la tête relevée, ne supportant pas les chocs sur l’appuie tête.

Quelques rares tronçons de routes, certainement les plus abimés, ont été refait (un revêtement idéal) et nous narguent car interdits aux cycles.

Peu de temps disponible pour apprécier les paysages, il faut rester vigilant en permanence pour éviter les pièges…

Un peu de baume au cœur tout de même… les habitants des villages et villes traversés, intrigués, reconnaissant le drapeau français, nous font des petits signes sympa, nous encouragent… pour certains avec quelques mots de français… ils sont beaucoup plus gracieux qu’en SLOVAQUIE.

La traversée d’ESTERGOM nous fait prendre conscience qu’en France, nous sommes vraiment privilégiés… La rue principale qui mène au centre ville, si l’on excepte les quelques voitures stationnées, est digne d’un décor d’un autre siècle… les échoppes qui donnent sur la rue nous surprennent… les affaires se font sur le trottoir… aucune comparaison avec seulement la ville de KOMAROM… la piste cyclable est à peine praticable et nous devons rejoindre la rue…

Quel contraste à la sortie nord de la ville, lorsque nous retrouvons la voie cyclo le long du Danube, alors que nous longeons des lotissements tous récents installés sur le coteau qui fait face au fleuve…

La voie partagée jusqu’à VISEGRAD, nous laissa exactement la même impression que les tronçons précédents et c’est avec un grand soulagement que nous retrouverons Claude au point de départ du bac. VISEGRAD, la ville romaine hongroise, a été fortement marquée par la présence des romains pendant les quatre premiers siècles de notre ère et, pendant la traversée, on pourra notamment voir la forteresse édifiée au 4ème siècle et dominant la vallée.

Pas très difficile, cette étape nous a pourtant paru aussi fatigante que celles comptées parmi les plus physiques… par leur longueur ou leurs dénivelées… les muscles sont douloureux… la tension a été soutenue pendant toute la matinée…. et les 76 km parcourus ont paru longs.

Mais nous oublierons cela très vite car c’est celle qui nous permet d’être à « deux tours de roues » de notre but… BUDAPEST… où nous attendent nos enfants et petits enfants …

Demain, départ à 8H00 pour une arrivée à 11H30 alors qu’un accueil particulier semble se dessiner…

Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Jour 35 - 13/08 - Komarom / Nagymaros
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Arrier is the best along the Hungarian East Coast border with their impeccable hospitality services. Now I have heard that they are on the verge of business expansion which I am confident will meet with success. All the best.
Répondre
M
A cette heure-ci, Budapest a du vous tendre les bras avec un accueil digne de votre exploit. <br /> Je suis heureuse pour vous et je partage votre joie d'avoir réussi et de retrouver toute votre petite famille. Bravo et encore bravo. Je suis fière de vous. Je me permet de rectifier le message ci-dessous.... Monsieur Muscle fera des envieux mais je suis sûre que Madame aussi !!!!<br /> <br /> Pour terminer une petite citation de R. Gary <br /> &quot;Il faut toujours connaître les limites du possible, pas pour s'arrêter mais pour tenter l'impossible dans les meilleures conditions&quot;. <br /> Plein de pensées et d'Amitié.<br /> <br /> Marie Claire
Répondre
N
autrement dit il ne reste rien, vous aurez encore réaliser un beau défis qui pousse au respect !! BRAVO et Bravo a Karen pour ce blog qui nous a permis de tous suivre!! Profiter tous de l'arriver de se defi encore plus fou que les précédents !! Gr bisous
Répondre
C
vous etiez a Szob, qu'elle belle région, j'y suis resté 15j en plein hivers , d'apres les photo vous avez traversé le Danube au mm endroit que moi ^^
Répondre
L
Encore quelques coups de pédales pour 56 petits Kms et vous aurez atteint votre but 2545 kms...... bravo pour votre courage et votre ténacité malgré tous les petits et grands désagréments qui bientôt ne seront plus que de SUPER souvenirs..... et tu pourras, Monsieur muscles faire des envieux......Bonne journée pour demain votre dernière étape et profiter bien des heures prochaines pour faire de la villégiature... vous l'avez mérité. BISOUS A TOUS de la ronsouze
Répondre